1.1.20

Humeur de fêtes, humeur de filles... New Year's eve fever




Mes kids diraient que je suis une "fille du vent et des océans".

C'est vrai. Vrai qu'en plus de l'eau, j'adore le mouvement et les contrastes qui pimentent la vie. 

10 : 00. Ultime bouffée d'oxygène dans les vignes immobiles, baignées du soleil d'hiver. Météo parfaite pour le dernier shooting  2019 qui viendra nourrir une communication digitale "Champagne", en janvier. Cette communication là ne prend pas de congés. 

20 : 00. Nous revoilà dans l'exaltation de la fête.

Ce soir de réveillon, juste avant la bascule (et après aussi d'ailleurs), on se plonge corps et âme dans la musique.

En mode "drink Champagne & move your body" ! 

Donnons du rythme et de la magie à nos vies. 

Ambiance colorée, 
joyeuse certainement, 
un brin surchauffée peut-être, 
ça swing, ça bouge. Côté bulles, envie d'ultra fraîcheur. 

Voici les grands Chardonnay de la Côte des Blancs, magnifiquement travaillés par la famille Gimonnet, façon Brut Extra ! 

Pur Cuis. Un assemblage millimétré, signature de cette maison. Base 2014 complétée par quatre années de vins de réserve 2009, 2010, 2011, 2012. 

Xtra finesse, Xtra freshness... Et vous les filles, avez-vous dansé jusqu'au bout de la nuit ? Happy New Year ! 


Maison Pierre Gimonnet & Fils > 1 rue de la République à Cuis. 

Le saviez-vous ? Chez les Gimonnet, tous les vins de réserve sont conservés en bouteille. A  découvrir dans le "Livre de Maison" qui raconte la philosophie et la passion de cette famille de grands vignerons champenois. 

ps : drink Champagne & move your body, tu veux voir ? 
C'est sur ma chaîne IGTV!

Bottines > Free Lance Paris 



  










29.12.19

Humeur de fêtes, humeur de filles... Pourquoi refaire surface ?





Pourquoi, oui pourquoi refaire surface ? 

C'est vrai, on a ri, on a savouré, on a bu et dansé. 

Se remettre à table ... Une fois encore ? Ranger, organiser, programmer les réjouissances à venir ? 

Tout cela apparaît pragmatique certes, mais au diable l'organisation, vive l'improvisation, le lâcher prise. 

Proposition : un plan " je descends à la cave ". Vous, bien emmitouflé dans une fourrure ou un plaid. Vous, posé sur un coin de terrasse ou de balcon. Flûte de Champagne  ?

Vous venez, on va chez Bollinger ? 


Cette Spécial Cuvée nous communique une incroyable énergie, quelle vivacité, quel caractère et quelle belle vinosité, portés par les grands Pinot Noir d'Ay et les vins de réserve de la maison, exclusivement conservés en magnum, bouchés liège ! 

De la classe, de la densité et cette palette aromatique très riche ponctuée par les épices, les notes de noix fraîches. 

Allez, finalement, si l'on filait arpenter quelques rangs de vignes, Vous savez, vers la Côte aux Enfants ? 

Laissons-donc le soleil d'hiver, qui brille aujourd'hui sur la champagne, réchauffer nos corps et nos esprits.

Champagne Bollinger > 16 rue Jules-Lobet à Aÿ. 











Je descends à la cave, celle du Champagne Bollinger à Ay




Sous les pavés de la Champagne, il y a les caves. Des lieux magiques, des lieux mythiques… Silencieux ? Pas aussi calmes que l’on pourrait le croire.

Venez, je vais vous raconter… 



Je descends à la cave. Celle du Champagne Bollinger à Ay.  

Pour vivre pleinement la visite de cette maison mythique, une mise en condition est nécessaire. Il faut en effet l’imaginer comme un film d’aventures jalonné de surprises, de moments forts et de suspens.



A l’affiche, deux personnages clés ? Un homme, une femme, figures emblématiques d’une histoire qui dure depuis 1829. 
Une histoire de famille et de transmission. Mais pas que.

Elle s’appelle Lily. Son nom à lui ? James. 
James Bond !

Qu’ont-ils en commun hormis un lien avec la couronne d’Angleterre ? le goût du risque, le courage et la tenacité.

L’élégance, cette classe teintée d’authenticité et d‘audace qui se retrouve dans une gamme de Champagnes au style racé, où règnent en maîtres les grands pinot noir d’Ay, qu’affectionnait tant Henri IV.

L’aventure de nos deux héros se tient à Ay, berceau de la maison Bollinger... Vous venez ? Voici le lien :










Champagne Bollinger > 16, rue Jules-Lobet à Aÿ 


28.12.19

Humeur de fêtes, humeur de filles... En mode fille des bois





Noël derrière, nouvel an devant. Entre deux. Envie d'appuyer sur pause. Pas vous ? Envie de nature, de quiétude, d'autre, d'ailleurs. 

Soleil timide. Fouler les feuilles mortes du jardin, échouées là, sous les grands arbres. Tapis providentiel. Musique de l'hiver. Vous savez ce bruissement des feuilles qui ploient à regret sous le pas du chat botté. 

Les enfants grandissent. Les hivers et les fêtes passent. 

Humeur fille des bois aujourd'hui. Philosophe ? 

Bonheur et chaleur d'une gorgée de vin blond, seule au monde. Opulent cachemire que ce millésime 2005, né dans le chai de la maison Alfred Gratien. J'aime à dire que ce lieu est véritablement un morceau du patrimoine vivant de la Champagne. Un chai plus que centenaire. Intact. La maison n'a jamais cessé de vinifier sous-bois et pour ces millésimes, à la façon des anciens : outre l'élevage dans ses 1000 fûts de chêne , un flacon dit "à bague carré" pour accueillir un bouchage liège fermé par une agrafe. 

Le Chef de Caves Nicolas Jaeger - quatrième génération de Chef de caves - a réuni au coeur de ce vin, les Chardonnay de la côte des Blancs (70 %), les Pinot Noir (15%) et les Meunier (15% ), tous provenant d’une sélection de terroirs Grand Cru et Premier Cru. 

Ce vin est beau pour son histoire, pour la filiation qu'il incarne et puis ces savoir-faire de la Champagne : le travail du bois, la transmission des gestes, l'art de l'assemblage. 

Bien sûr aussi parce qu'il transporte, dans cette palette d'arômes évolués d'une grande diversité, toastés, grillés, fruits jaunes, pain, brioche, fruits confits, épices. Notes de nougats. 

De la gourmandise. De la structure. De la longueur. Et cette vivacité toujours joyeuse, préservée par l'absence de la fermentation malolactique dans tous les vins de cette maison. 

Ressentir l'opulence. La douceur du cachemire. Ou la magnificence d'une étoffe riche d'ornements, comme cette ceinture de velours yéménite, brodée de sequins anciens, que j'adore. La patine. L'oeuvre du temps,émouvante, dans toute sa splendeur. 





Une mésange curieuse, ou solidaire, vient sautiller sous mes yeux, sur les branches nues de la corête du Japon. Voilà à quoi pourrait ressembler la saveur d'une seconde d'éternité. 

"Maman" !!!

Echappez-vous les filles ! 


Maison Alfred Gratien > 30 rue Maurice Cerveaux à Epernay 














23.12.19

Humeur de fêtes, humeur de filles... Saison 2



Le Père Noël est en mode approche.

Mes humeurs à moi, comme chaque année, à cette saison, s'affichent en mode exacerbé. J' a d o r e la fin d'année. Quoique l'on fasse, impossible de changer de vitesse et de débrayer. 

L'écriture serait-elle salutaire ? Apaisement ou échappatoire ? Au choix, ou bien les deux. 

Du coup (l'expression à la mode, qui nous fait beaucoup rire, en fait), je me suis dit que mes humeurs de fêtes pourraient s'autoriser un comme back. Une saison 2 ? 

Humeurs de fêtes, humeurs de filles, ce soir façon "le coeur rempli d'amour" ... 

Et oui, la famille a débarqué. L'heure des retrouvailles joyeuses, cousins, cousines, oncles, tantes, les embrassades, les bagages, les cadeaux qu'il n'est plus indispensable de cacher car les kids ont carrément changé.

Grandes tablées. Ambiance animée. La liqueur pour finir. Le cigare pour l'after. La belle vie. Du rose ? 

Partageons - entre grandes personnes - ce Rosé millésime 2005 de la maison Charles Heidsieck. Pour sa générosité. Son ampleur. Son aura. 


Robe rose, nacré délicat. Une bulle si fine, délicieusement joyeuse. La richesse des parfums de kirsch et de cerises bien mûres. Et puis les fruits charnus, notes de sous-bois, de grillé, éclairé de ces arômes pâtissiers de brioche et de beurre frais, caractéristiques du millésime. 

A la dégustation, le vin se révèle généreux, ample. Un vin de gourmandise, solaire, comme la chaleur des retrouvailles. 

Déclarons les festivités ouvertes ! 


Une folle semaine d'agapes vient tout juste de commencer. 


4.7.19

Unesco... Ce samedi 4 juillet 2015



Ma Champagne... My beloved Champagne.
Magnifique, poignante, bouleversante.
Patrimoine mondial de l' UNESCO.
Le souvenir de ce 4 juillet 2015, est intact. Grand.
Merci cher Pierre Cheval, merci à votre formidable équipe de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne ainsi qu'aux milliers de soutiens, qui comme vous, y ont cru.
Voyez-vous comme la Champagne bouge aujourd'hui ? Comme elle bouillonne de projets et de réalisations ? La Champagne crée, elle avance !
La redécouvrir autrement, en cette date anniversaire ? Voilà une idée excitante, réjouissante qui aiguise la curiosité, n'est-ce pas ?
Envie de partager avec vous cette expérience inédite, offerte par le Champagne Mailly Grand Cru, ici :
Un voyage en 3 D, étonnant, surprenant. Il y a tant encore à découvrir, de cette terre que nous aimons.
Cheers et très belle soirée, les filles !